Nous parlons trop du suicide comme d’un effet secondaire et passager d’une pathologie mentale. Admettre la complexité de la réalité serait rendre service aux personnes en souffrance. Lire la suite