Sélectionner une page

POLITIQUE – À l’incontournable question de Gilles Bouleau concernant son rôle auprès du chef de l’État, Brigitte Macron a dégainé l’invariable réponse qu’elle ressasse depuis des mois. “Non, pas du tout”, a-t-elle murmuré, infirmant le goût que beaucoup lui prêtent pour le jeu politique lors d’un entretien enregistré, diffusé ce jeudi 16 janvier à la fin d’un 20H de TF1.

“Je n’ai ni goût ni compétence pour la politique” disait-elle déjà en juin… aux cotés de Gérad Collomb et de son rival lyonnais, David Kimelfeld, réunis pour l’occasion. “Cela ne vous a pas échappé, je ne fais pas de politique”, a encore répété l’épouse d’Emmanuel Macron ce 8 janvier sur TMC lors du coup d’envoi de la 31e collecte des Pièces jaunes à Orléans.

Brigitte Macron très éloignée de la politique? Ni Jean-Michel Blanquer, ni François Patriat ne le croient. “Vous ne pouvez pas être la femme du Président en disant que vous ne faites pas politique. Il est normal que la politique la rattrape”, affirmait le ministre de l’Éducation nationale dans “Brigitte Macron, l’influente”, documentaire de BFMTV diffusé en septembre 2019. Et le président du groupe LREM au Sénat de confirmer qu’“elle a un rôle éminemment politique et elle le sait”, assénait-il dans ce portait.

Pour se convaincre qu’elle fait de la politique, il suffit d’écouter Brigitte Macron s’exprimer auprès des femmes Gilets jaunes à Marseille en juin 2019, ou ce jeudi soir sur TF1, ou encore de lors du premier meeting d’En Marche! en 2016 pour se rendre compte que, telle une porte-parole consciencieuse, elle puise dans les éléments de langage des discours d’Emmanuel Macron (“une France forte”, “entrer dans 21e siècle”, “entendre la colère”, “pas de baguette magique”) pour tenter de convaincre ses interlocuteurs du bien-fondé de la politique qu’il conduit, comme le montre notre montage vidéo.

À voir également sur Le HuffPost: Brigitte Macron s’est déhanchée à la Fête de la musique de l’Élysée