1. Technique de l’alignement coïtal :

Comment le faire :
Commencez en position du missionnaire, la femme sur le dos et son partenaire placé au-dessus, venant se positionner entre ses jambes.
De là, il se positionnera en portant son corps vers le haut, de manière à ce que son bassin soit placé légèrement plus haut par rapport à celui de la femme, que dans le cas du missionnaire classique.
Au lieu de chercher à faire des allers-retours avec son pénis, il devra plus se concentrer sur le fait de venir se frotter contre le bassin de sa partenaire…

Variantes :
Pour un contact encore plus intense, elle peut choisir d’utiliser sa main pour écarter ses lèvres, de façon à ce que son corps vienne se frotter directement contre le clitoris ; On peut aussi placer un oreiller sous les hanches afin d’améliorer l’angle. Une petite goutte de gel lubrifiant appliquée sur le clitoris peut aussi créer une sensation encore plus glissante et agréable, pour aller tout droit au septième ciel.

2. La levrette

Comment le faire :
L’une des positions fétiche des hommes, selon tous les sondages. La levrette est un grand classique, et la bonne nouvelle, c’est que la nature est bien faite : elle peut aussi procurer énormément de plaisir à la femme et fait partie des positions qui peuvent conduire facilement à l’orgasme… Si elle est bien réalisée. En effet, l’homme doit idéalement se débrouiller pour que son pénis vienne frotter contre le point G. La femme ne doit pas rester inactive, elle peut suivre le mouvement, déplacer ses hanches ou pousser ses reins en arrière.

Variantes :
La femme peut s’abaisser encore un peu en prenant appui sur ses coudes, pour changer l’angle de pénétration. Elle peut utiliser une main pour frotter et caresser son clito, ou bien l’homme peut le faire en passant son bras autour d’elle afin d’atteindre le clitoris de ses doigts. Une autre variante consiste à ce que l’homme soit debout à côté du lit, tandis que la femme est à quatre pattes sur le lit. Le lit doit être à une certaine hauteur pour que cela soit possible, mais l’homme pourra pénétrer sa partenaire beaucoup plus puissamment et intensément s’il est debout. Une autre option pour la femme est de lentement s’abaisser jusqu’à être avec le ventre sur le lit et les fesses en l’air. L’homme pourra soit venir en s’accroupissant, soit s’allonger au-dessus d’elle.

3. L’Andromaque

Comment le faire :
L’homme s’allonge sur son dos, tandis que la femme grimpe au-dessus, une jambe de chaque côté de son torse. En règle générale, il vaut mieux concentrer son énergie à faire basculer son bassin en le bougeant d’avant en arrière, plutôt que d’essayer de faire des aller-retours de haut en bas. Vous pouvez aussi essayer en frottant votre bassin lentement en cercle, ou en faisant un mouvement en forme de huit.

Variantes :
La femme peut se retourner, de manière à être face aux pieds de son partenaire. Cette position s’appelle l’Andromaque inversée et elle est très agréable, même si elle est trop souvent oubliée. Cela offre à l’homme une vue spectaculaire, des plus sublimes, sur la croupe de sa partenaire… et cela peut accessoirement lui permettre de travailler de ses doigts. La femme pourra également demander à son partenaire de relever un peu son buste ou même de se mettre en position assise. Les différents angles du pénis stimuleront différents points à l’intérieur du vagin. Elle pourra par exemple se pencher un peu vers l’arrière en prenant appui sur les jambes de l’homme, ce qui intensifiera la stimulation du point G. Dans tous les cas, elle peut aussi se frotter contre la poitrine de l’homme ce qui peut procurer une dose d’excitation supplémentaire à la fois pour elle et pour lui… De plus, la femme peut très facilement atteindre son clitoris, mais son partenaire sera aussi très bien placé pour s’en occuper pour elle… Un petit bonus très utile, quand on sait que bien des femmes ne peuvent pas jouir totalement avec uniquement la pénétration, il ne faut pas avoir peur de donner un petit « coup de main » !

4. La chevauchée latérale

Comment le faire :
Cette position est un peu compliquée à mettre en place, mais une fois qu’on y est… Cela vaut bien un petit effort, promis, votre peine sera largement récompensée ! Peut-être que vous voudrez vous entraîner avant même de vous déshabiller, afin d’avoir une idée d’où se trouveront les différentes parties de votre corps. L’homme s’allongera sur son dos, les deux pieds bien à plat. La femme s’accroupit sur lui, l’une de ses jambes entre les jambes de son partenaire, l’autre se trouvant de l’autre côté. Elle s’abaisse lentement pour venir à genoux, et utilisera sa main pour guider le pénis de son partenaire à l’intérieur. Le principe est simple : la femme chevauchera l’un des genoux de son partenaire à la manière d’un cheval, dos à lui. La jambe chevauchée sera légèrement écartée du reste du corps, l’autre jambe pourra être allongée librement. La femme bougera d’avant en arrière, en se frotant contre le haut de la cuisse et la région pubienne.

Variantes :
Cette position est déjà assez compliquée de base, mais vous pouvez essayer d’ajuster le positionnement de vos jambes de manière plus écartées, ou au contraire plus serrées pour différentes sensations et afin de guider votre partenaire. La femme peut également choisir de se pencher vers l’avant ou vers l’arrière.

5. Le pont

Comment le faire :
Commencez en position du missionnaire. L’homme se penche légèrement en arrière et porte le bassin de sa compagne en l’air. Cette dernière utilisera ses pieds pour l’aider à porter le poids des jambes, jambes arquées à la manière d’un pont. Placez-vous à une hauteur qui soit confortable pour tous les deux.

Variantes :
Il pourra changer l’angle de son bassin afin d’être plus ou moins haut. La femme pourra également l’accompagner en montant ou en descendant ses reins. On peut aussi augmenter énormément l’intensité de la position en demandant à l’homme de se dresser sur ses genoux, tandis que la femme enroule les jambes autour de sa taille ou de son torse. Elle peut aussi éventuellement monter ses jambes tout en haut pour les appuyer sur ses épaules, dans une position qui rappellera celle du bateau ivre.

via : http://www.boumy.fr/