Un réfugié Syrien, Abdul Halim al-Attar tente désespérément d’aider sa famille et de survivre en vendant des stylos à Beyrouth, portant sa fille avec lui, sur son épaule, toute la journée, implorant de l’aide, le visage témoin d’une grande souffrance.

Sa fille âgée de 4 ans s’appelle Reem. Elle est sa seule famille, sa femme étant retourné en Syrie. Al-Attar est resté avec seul avec Reem.

Mais une simple image a changé la vie d’Abdul et de sa fille. Après les avoir rencontré et après les avoir photographié avec son smartphone, Gissur Simonarso, un développeur web de Norvège, a commencé une campagne crowdfunding pour récolter des fonds pour les eux – le montant final totalisant plus de 200 000 $.

Al-Attar a utilisé l’argent pour ouvrir des entreprises au Liban et, plus tard, il a embauché des réfugiés à travailler en leur fournissant des moyens de subsistance pour les gens comme lui.

“Non seulement ma vie a changer, mais également celle de ma fille et des gens en Syrie que j’aidé.”

De stylo-seller dans les rues à l’entrepreneur, al-Attar est un exemple étonnant de ce que l’espoir et la générosité peuvent réaliser.